Nouvelle contribution

janvier 4th, 2014

Après une longue pause due à la naissance d’une créature nettement plus bruyante que le bourdonnement, je publie un message que l’on m’a envoyé en mai 2013:

« Je suis à la recherche de pistes et autres informations concernant les ronronnements (hum) que vous avez chez vous.

En effet, depuis plusieurs mois maintenant, je vis le même problème que vous.
Je ne saurais dire quand il est apparu mais je l’entends, comme vous, jour et nuit et 7 jours sur 7 mais
uniquement chez moi. Pour information, j’habite à côté de Clermont Ferrand.
Bizarrement, il est plus ou moins fort certains jours. Il arrive même certaine période (trop courte) où
je ne l’entends pas du tout mais ça ne dure pas ! »

Quelques nouvelles et résultats du sondage

août 9th, 2012

Certains d’entre vous se sont étonnés de voir que le blog n’était plus actualisé. Cela tient à deux choses:

– d’une part, nos recherches n’ont pas du tout avancé et nous avons adopté, depuis bien longtemps déjà, une stratégie qui s’est avérée très efficace: oublier le son à tout prix, ne pas se concentrer dessus et surtout ne plus se poser de question! Cette stratégie n’est intellectuellement sûrement pas très satisfaisante, mais si elle vous fait du bien psychiquement et physiquement, alors il ne faut pas hésiter à l’adopter.

– d’autre part, nous sommes partis nous installer une année au Sénégal, ce qui nous a bien occupés.

Alors oui, au Sénégal comme en France comme en Allemagne comme ailleurs, il m’est arrivé de « tomber par inadvertance » sur le bourdonnement. Dans des coins reculés comme en ville. Et le fait de l’entendre de temps à autre dans la brousse sénégalaise me fait vraiment penser qu’il n’a rien à voir avec l’industrialisation européenne: lignes à haute tension, téléphonie, etc. Le Sénégal n’est pas une terre vierge, loin de là, mais il n’y a pas (encore) de saturation de ce côté-là. L’explication du bourdonnement doit donc être cherchée ailleurs.

L’année passée, je me suis beaucoup investie dans la recherche de solutions, ce qui m’a pris beaucoup de temps. Cette année, j’ai un peu perdu ma motivation, d’autant plus que nous ne sommes pas aussi gênés par le son qu’avant. Je n’y pense à vrai dire même plus ou seulement très rarement. Le petit sondage que nous avions fait en fin d’année dernière n’a pas donné des résultats très concluants. Je n’ai pas fait de synthèse, mais voici, en téléchargement, les résultats BRUTS (anonymes) du sondage de nov. 2011 que j’avais déjà envoyés à la plupart d’entre vous.

Ce blog existe et il peut être un bon moyen de communication pour ceux qui souffrent encore malheureusement du « drôle de bourdonnement ». Si je ne peux et ne veux plus m’investir comme l’année dernière (mais qui sait, peut-être que ma curiosité reviendra), je peux tout à fait continuer à fédérer les uns et les autres, puisque apparemment, on tombe assez facilement sur le blog en faisant des recherches sur Google. N’hésitez donc pas à m’écrire pour me tenir au courant de ce que vous vivez, des éventuels changements, etc. Je ferai suivre l’information par l’intermédiaire du blog ou de ma petite liste de diffusion.Voici ci-dessous deux nouveaux témoignages qui me sont récemment parvenus:

Témoignage 1 – 9 août 2012

j’ai pris connaissance de ce blog, je suppose comme toute personne touché par cette nuisance.
En effet depuis une dizaine de jours, j’entends exactement à la fréquence prés ce qui est d’écrit et édité sur votre blog.
comme vous je m’interroge :
j’ai 51 ans , je vis en seine et marne 77 , je suis le seul à entendre dans ma maison cette vibration caractéristique, ni ma femme ni mes enfant la perçoive.
je suis en cours d’investigation, sans succès.
sur mon lieu de travail (6 km de la maison) je ne perçois pas cette vibration dans les lieux clos (car à l’extérieur chez moi ou pas je ne perçois rien).

Témoignage 2 – 31 juillet 2012

Je suis aussi affecté par ce type de bourdonnement, de façon intermittente. Je suis tombé sur votre blog un peu par hasard et j’ai été étonné de voir à quel point c’était proche de ma propre expérience. J’aimerais pouvoir partager mon expérience avec vous car cela a miné mon sommeil depuis de nombreuses années. Le plus étrange est que j’ai entendu ce son même après avoir déménagé dans une autre région. J’étais en région parisienne et je suis maintenant en Aquitaine et je l’entend encore de temps en temps. En ce qui me concerne, je ne perçois ce son que la nuit et le plus souvent à partir d’une heure avancée (après minuit).

Premiers résultats du questionnaire

novembre 9th, 2011

Merci à la douzaine de personnes qui ont répondu au questionnaire. Une synthèse des réponses sera bientôt publiée. Encore un peu de patience… Aucune grande découverte jusqu’à maintenant, mais le questionnaire nous aura au moins permis d’écarter un certain nombre de pistes. Ceux qui n’auraient pas encore répondu au questionnaire sont encouragés à le faire!

Questionnaire enfin en ligne

octobre 22nd, 2011

Les appels téléphoniques et courriers électroniques se sont multipliés ces dernières semaines. Pour pouvoir avancer, il faut au plus vite recouper nos informations. Le questionnaire disponible ici: http://kwiksurveys.com?u=bourdonnement y aidera grandement.

Si vous pensez entendre ce fameux bourdonnement, prenez le temps de remplir le questionnaire en ligne (au moins 30 mn si vous voulez répondre à toutes les questions). Il traite de la perception du son (parlons-nous de la même chose?), du lieu de résidence (quels sont nos points communs?), de spécificités personnelles (âge, sexe) ou encore des recherches que vous avez pu effectuer à titre individuel. Ce questionnaire nous fera gagner du temps: au lieu de chercher chacun dans notre coin, nous pourrons peut-être réussir à déterminer ensemble les pistes les plus prometteuses et/ou lancer une action collective, si « la chose » – comme il en a l’air – prend plus d’ampleur.

Un premier bilan après quelques mois

septembre 16th, 2011

Nous avons lancé le blog il y a environ 6 mois. Il est temps de faire un petit bilan. Depuis l’hiver, et suite à notre appel à témoins sur les radios locales, plusieurs personnes du secteur de Lodève nous ont contactés. Certaines semblent entendre la même chose que nous, d’autres décrivent un son qui ne correspond pas au nôtre (voir article détaillé ci-dessous). Grâce au blog et au bouche à oreille, des personnes d’autres régions nous ont également contactés. Là encore, certaines entendent un bourdonnement similaire au nôtre (ce sont celles dont nous publions les témoignages sur le blog) et d’autres décrivent un son différent.

Après quelques mois de recherches infructueuses sur les possibles causes de notre mal, nous avons décidé de « dompter » notre bourdonnement, c’est-à-dire d’essayer de vivre avec pour ne plus être perturbés dans nos activités quotidiennes. Nous l’entendons toujours, mais à la belle saison, il est plus aisé de se concentrer sur d’autres sons. Nous verrons ce que nous réserve l’hiver. Nous n’avons pas pour autant abandonné l’idée d’élucider notre mystère sonore. Merci donc de continuer à nous faire part de vos témoignages. Lisez bien notre description du bourdonnement : correspond-elle à ce que vous entendez ?

Nous préparons actuellement un petit questionnaire qui nous permettra de recouper les informations (perception du son, données géographiques, etc.) des uns et des autres. Vous pouvez écouter ici un enregistrement du son entendu à Paimpont en Bretagne, qui semble parfaitement correspondre à celui que nous entendons aussi.

Nouveau témoignage de Paimpont en Ile et Vilaine (Bretagne)

septembre 16th, 2011

Nous avons reçu un nouveau témoignage de Bretagne qui apporte de nouveaux éléments (à vérifier!). L’enregistrement que cette personne nous a envoyé correspond parfaitement à ce que nous entendons ici dans l’Hérault.

Ecouter:   Enregistrement d’un bourdonnement similaire à Paimpont

« Je vis sur la commune de Paimpont en Ille et Vilaine et j’ai toujours entendu ce son caractéristique de basse fréquence (depuis au moins 15 ans). Depuis un an et demi environ j’ai constaté une très forte hausse du niveau sonore de ce « hum » au point de ne plus pouvoir trouver le sommeil. Étant équipé de matériel d’enregistrement professionnel, j’ai réussi à faire une capture de ce son et d’isoler la fréquence en question (pic à 63 hz, à noter pour les oreilles musicales que la note dominante émise est un do).
J’ai longtemps penser que les antennes relais radio/télévision placées en hauteur sur la forêt de Paimpont étaient la source de ce ronronnement permanent, et je me questionne sur la concordance possible entre l’intensification de ce bruit et l’arrivée sur le territoire Breton de la TNT, ce n’est bien sûr qu’une des nombreuses hypothèses possible.

Cette basse fréquence spécifique est audible de jour comme de nuit à l’intérieur comme à l’extérieur sans variation d’intensité (aucune isolation sonore ne vient à bout de ce son) et ce n’est que récemment en cherchant à m’éloigner de ce que je pensais être le point source que j’ai pu constater la généralisation du phénomène sur des centaines de kilomètres à la ronde, dans les terres comme au bord de la mer.

Ces derniers temps, en faisant des recherches plus poussées sur ce phénomène et les différents témoignages existant en particulier en Grande-Bretagne, j’ai constaté que le réseau de lignes à haute-tension était fortement suspecté. Les fréquences émises par les lignes à haute-tension en Europe varient entre 50 Hz et 65 Hz (champs dit: ELF/LF); Il faut bien comprendre qu’à ces longueurs d’ondes, le son peut se diffuser sur des centaines de kilomètres.

J’ai lu dans différents rapports que certains scientifiques pensaient que le son était recréé par le cerveau de l’auditeur. Je ne doute pas que ce cas puisse exister à la manière des acouphènes (mais en basse fréquence), seulement ayant réussi à enregistrer le son et isoler la fréquence la plus forte avec un simple micro-statique, je peux maintenant affirmer qu’il existe vraiment. Il faudrait maintenant faire des mesures avec un sonomètre dont je ne dispose pas pour déterminer les variations de volume (décibel) de ce son.

En discutant avec la population locale, j’ai pu constater que peu de gens semblent entendre ce bruit alors qu’il est à mes oreilles totalement envahissant, mais dans le même temps j’ai pu constater que le langage employé pour parler de ce son peut aider les gens moins sensibles à le reconnaitre. Des termes tels que  » son de moteur diesel ronronnant au loin » sont souvent beaucoup plus parlant pour de nombreuses personnes et ils identifient mieux la nature de cette nuisance sonore. Quelques personnes m’ont avouées qu’elles pensaient que cela venait d’elle. N’oublions pas que la sensibilité de chaque individu aux fréquences du spectre sonore (pour l’humain cela peut aller de 20Hz à 20 Khz) est très variable. l’audition de ce phénomène semble beaucoup plus répandue chez les personnes atteignant 40 ans et plus que chez les populations plus jeunes »

Cette fois dans le Pas de Calais…

septembre 3rd, 2011

Un nouveau témoignage reçu il y a quelques semaines:

« Nous vivons à la campagne à 10 km de la ville de CALAIS dans le Pas De Calais.

Il y a quelques temps, peu avant le coucher, lorsque la maison se fait silencieuse, je me suis mis à entendre un bruit continue lancinant de type moteur au ralenti ou groupe électrogène…

Vivant en race campagne, j’ai cru d’abord à un engin de type tracteur ou à ces dispositifs qui permettent de traire les vaches et qui fond des bruits similaires.

Le problème est que ce bruit s’évanouit lorsque je suis à l’extérieur de ma maison. Il se fait réentendre dés fermeture de ma porte, comme si la source venait de l’intérieur de mon habitat.

J’ai coupé le courant pensant à un appareil électroménager mais rien n’y fait, le bruit continue, de jour comme de nuit.

J’ai même pensé au bruit que font les ferry lors de la traversée pour l’Angleterre mais la nature continue et permanente du bruit me font dire que ce n’est pas ça.

Un peu désemparé, mes recherches sur le net m’ont conduit sur votre blog et sur le très intéressant article de WIKIPEDIA qui reprend pratiquement mot pour mot mon expérience personnelle.

Je précise que ma femme n’entend quant à elle absolument rien.

Espérant que mon témoignage vous amène un peu de grain à moudre. »

Encore une nouvelle personne concernée en Bretagne?

septembre 3rd, 2011

Nous avons récemment reçu le message suivant:

« Je vis en forêt de Brocéliande, dans la commune de Paimpont.
J’entends très bien le bourdonnement, ce qui pourrait être un « Hum ».
Cela occasionne des troubles du sommeil et une fatigue quasi-constante.
Il semblerait que le bourdonnement englobe toute la forêt et plus loin encore. »

Le même bourdonnement entendu en Bretagne?

avril 8th, 2011

Des personnes habitant en Bretagne nous ont contactés et semblent entendre la même chose que nous. Contrairement à nous, elles ont fait venir un acousticien pour faire des mesures de précision. Voici le résultat :

  • fréquence inférieure à 63 Hz
  • amplitude entre 30 et 78 DB selon les lieux
  • mesures identiques à l’intérieur et à l’extérieur

Les similitudes sont frappantes.  De notre côté, nous avions évalué la fréquence du son à 50-60 Hz.

Leur site: http://bruits-a-gouesnach.monsite-orange.fr/index.html 

Ecouter une interview diffusée sur une radio locale

février 28th, 2011

Interview Radio Lodève 22.02.2011